À l’aise dans mon « basket »

Beaucoup de e-commerçants constatent que l’abandon de panier est un phénomène qui leur est exclusif. Vous ne verrez pas des centaines de caddies jonchés dans les allées des magasins remplis des courses abandonnées des clients. Et bien ce phénomène qui touche le commerce électronique d’une façon préoccupante peut prendre des proportions navrantes voir catastrophiques. Et la solution n’est pas dans le monde réel.

La peur de l’abandon…des paniers

Les interrogations sont nombreuses, pour peu que l’on se remette en question, mais elles ne sont pas insondables. L’interface peut être en cause, la technique peut défaillir, la structure sur laquelle repose l’information peut révéler des failles, un mauvais tunnel peu déboucher sur une sombre impasse, mais il y a une chose certaine : toutes les phases de l’acte d’achat doivent être simplifiées, sécurisantes… devenir agréables.

Amazon, le géant américain l’a bien compris avec son bouton d’achat en 1 clic. Il est souvent imposé d’ailleurs au consommateur… presqu’à son insu. Mais enfin, même les cartes bleues nous épargnent maintenant de saisir notre code secret… on pose, c’est payer.

C’est comme un soulagement.

Être confiant

L’interface la plus réussie, le système le mieux conçu ne peut abstraire le processus d’achat en ligne de sa lourdeur. L’achat en ligne peut vite devenir même pénible à tout point de vue : Remplir les formulaires, si votre navigateur ne les a pas sauvegardés, pour y inscrire des données hautement personnelles comme son adresse, ses coordonnées, son numéro de carte de crédit et psychologiquement, par dessus tout, donner sa confiance en cliquant sur le bouton « Payer », en pensant : -« pourvu que tout se passe bien ! ».

C’est a pleurer : 69% des paniers sont abandonnés. C’est la mère de toutes les larmes et toutes les lamentations.

Les mobiloconsoternautes

Pardonnez-moi ce néologisme, mais le mobile permet maintenant à 60% des internautes la consultation du web partout ou leur réseau le permet. Il faudrait bien qu’ils puissent tous consommer.

Et pourtant, que ce soit en wi-fi, en 3 ou 4G, bientôt 5G, et maintenant avec les ondes radios , cette part de la population qui consulte le web ne montre pas plus de réelle propension à la finalisation de l’achat. Le mobile n’est visiblement pas, non plus, un engin adapté. Le QI tendrait à baisser nous a t-on dit. Aussi. Mais c’est à la machine de s’adapter à nous. Nous voulons tous nous passer d’un mode d’emploi.

Dans ce contexte du mobile, le taux d’abandon de panier peut monter jusqu’à plus de 84%!  Vous comprenez l’ampleur du problème : le taux de consultation sur mobile augmentant à grande vitesse, le taux d’abandon va suivre. Ce sont des millions d’euros, des Billions de dollars de ventes qui disparaissent par an parce que le consommateur ne clique pas sur le fameux bouton « payer ». Et là, ce n’est plus une hécatombe, c’est un seïsme planétaire.

Le W3C est arrivé

Ce consortium représenté par de grands acteurs du web ayant pour Directeur Sir Tim Berners-Lee (celui qui inventa le World Wide Web au CERN en 1989) a été fondé en 1994 pour standardiser les technologies. Des spécifications des feuilles de style au HTML5 en passant par l’actuel « brûlant » dossier (qui date quand même) du «Web Payments» : Toutes les normes sortent de ce consortium.

Avec les normes « web Payments », il s’agit de définir et d’uniformiser des technologies, en mettant en place de nouvelles normes pour faciliter le paiement en ligne et réduire ainsi ce fameux taux d’abandon de panier. Porté par le groupe de travail « web Payment » c’est aussi le nom de ces nouvelles normes révolutionnaires et d’une API qui risquent d’impacter plus positivement cette problématique majeure en éliminant les formulaires qui nous sont imposés pour le paiement sur nos smartphones…

Qu’en pensez-vous ?

À l’aise dans mon « basket »

Laissez un commentaire





À proximité de Loudéac, nous créons et accompagnons la communication des entreprises du centre Bretagne et partout en France, avec exigence, créativité et fiabilité.

stamp
  • Ouverture

    de 9h-18h30 du Lundi au Vendredi

  • contact

    09 52 14 58 73